20/05/2021

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé, dans un entretien à la presse régionale, un déconfinement en quatre étapes progressives, du 3 mai au 30 juin, conditionnées à la situation sanitaire dans chaque département.

À compter du 19 mai 2021, un certain nombre de restrictions sont allégées :

  • couvre-feu décalé à 21h ;
  • terrasses : 50% de la capacité, tables de 6 personnes maximum ;
  • commerces, marchés couverts : 8 m² par client ;
  • musées : 8 m² par visiteur ;
  • cinémas, salles des fêtes, chapiteaux : 35% de l'effectif, jusqu'à 800 personnes par salle ;
  • télétravail maintenu ;
  • rassemblements de plus de 10 personnes interdits dans l’espace public, sauf visites guidées ;
  • bibliothèques : 1 siège sur deux ;
  • parcs zoologiques en plein air : 50% de l'effectif ;
  • lieux de culte, mariages ou pacs (cérémonies) : 1 emplacement sur 3, en quinconce entre chaque rangée ;
  • cérémonies funéraires : 50 personnes ;
  • enseignement supérieur : 50% de l'effectif ;
  • casinos : 35% de l'effectif ;
  • danse : reprise pour les mineurs ;
  • activités sportives de plein air : 10 personnes, uniquement sans contact ;
  • compétitions sportives de plein air : pour les pratiquants amateurs 50 personnes, uniquement sans contact ;
  • établissements sportifs extérieurs (stades) ou couverts (piscines) :
  • pour les spectateurs : 35% de l'effectif, jusqu'à 1 000 personnes (assises, pas debout) ;
  • pour les pratiquants : publics prioritaires comme les scolaires ;
  • thermalisme : 50% de l'effectif ;
  • reprise des festivals de plein air assis : jauge de 35% jusqu'à 1 000 personnes.


Les prochaines étapes de la stratégie de réouverture, conditionnée à la situation sanitaire dans chaque département, sont :

  • 9 juin 2021 : couvre-feu à 23h et réouverture des cafés et restaurants en intérieur et des salles de sport ; assouplissement du télétravail, en concertation avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises ;
  • 30 juin 2021: fin du couvre-feu.


Le non-respect de l'ensemble de ces mesures entraînera :

  • Première sanction : une amende de 135 € majorée à 375 € en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention.
  • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 € majorée à 450 € en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention.
  • Après trois infractions en 30 jours : une amende de 3750 € passible de six mois d'emprisonnement.
    ​​​​​​​

Trombinoscope des élus communautaires

account_circle

Comptes rendus

import_contacts

Centre de loisirs

sentiment_satisfied_alt

Info COVID-19

local_hospital

Publications

assignment