28/10/2022

Conflit en Ukraine, canicule, pénuries diverses, etc… cette année 2022 a été marquée par de nombreux évènements amenant à une incertitude à la fois nationale et internationale. La protection de l’environnement est au centre des discussions, et, la flambée du coût de l’énergie amène à une conclusion : il faut faire baisser la consommation énergétique aujourd’hui pour réduire la facture, mais il convient aussi de continuer cette démarche à l’avenir pour prolonger nos efforts écologiques, notamment en matière de transition énergétique. La CC2V s’engage sur un plan de sobriété énergétique, en concertation avec les 15 communes, les associations et le personnel de l’intercommunalité.

Dans un premier temps, il est important d’expliquer en tout transparence nos engagements concernant ce plan de sobriété énergétique. Notre principal objectif étant de limiter au maximum l’impact sur nos citoyens et citoyennes.
 
​​​​​​​
-        Fermeture du Centre Aquatique :

Fin Septembre, il a été annoncé, hélas, la fermeture temporaire du Centre Aquatique, en concertation avec les équipes de Vert Marine. Cette décision fût difficile à prendre, mais nécessaire. En effet, les coûts énergétiques sont très élevés actuellement, la CC2V ne bénéficiant plus de tarifs régulés.

Le coût actuel de l’imprévision énergétique étant de 2514 € HT par jour et les prévisions de nos fournisseurs indiquant une multiplication des coûts par 4 en heures creuses et par 15 en heures pleines cet hiver, il devenait impossible d’assumer cette charge financière.

Plusieurs solutions ont été envisagées comme une réduction des heures d’ouverture ou de la température des salles et bassins, cependant, ces mesures auraient été loin d’être suffisantes. De plus, en gardant le Centre Aquatique ouvert, à l’heure actuelle, cela aurait eu un impact financier sur les utilisateurs de l’équipement, à hauteur de 10 € supplémentaire par entrée ou sur les habitants des 15 villages de la CC2V, à hauteur de 60 € par habitant si le surcoût devait être supporté par la collectivité.

C’est en prenant en compte tous ces critères que la CC2V a dû prendre cette décision afin d’éviter des coûts démesurés supplémentaires car il est impossible que le contribuable, déjà beaucoup impacté par la crise actuelle, n’ait à débourser un centime de plus.

Le mode hivernage de la piscine n’est que temporaire. Lorsque la situation permettra de retrouver des coûts d’exploitation raisonnables, le Centre Aquatique ses portes sans délai.

Cette décision difficile a eu un impact sur les abonnés du Centre Aquatique mais des solutions ont été mises en place. Les prélèvements ont été suspendus pour les détenteurs du Pass, la durée de validité des cartes 10 entrées sera prolongée au prorata de la fermeture de l’établissement. Vert Marine procède au remboursement des abonnements pour les cours d’école de natation. Pour cela, il suffit de les contacter à leur adresse email ca.des2vallees@vert-marine.com dès à présent.
 
 
-        Baisse des températures dans les bâtiments :

Récemment, une rencontre a eu lieu entre la CC2V et les acteurs associatifs utilisant les équipements intercommunaux afin d’échanger autour du sujet de la crise énergétique. Il fut évoqué lors de cette réunion le thème de la baisse des températures dans les bâtiments.

Les échanges furent très constructifs, les associations souhaitant s’impliquer dans cette démarche. Dans le tableau suivant, retrouvez les équipements impactés et les températures auxquelles ils seront chauffés.

Eco énergie.png

S’ajoute à cela les dates du lancement du chauffage. Le chauffage sera en fonction dès le Vendredi 04 Novembre selon les directives du gouvernement qui préconisait que le chauffage soit mis en place 15 jours plus tard qu’habituellement. De même, le chauffage sera coupé 15 jours plus tôt que d’habitude au printemps.

Cette réduction des températures, au-delà des économies financières que cela apporte, permet d’ouvrir une réflexion sur notre transition écologique. Effectivement, une consommation plus raisonnée des énergies réduit notre impact carbone sur l’environnement.


-        Eclairage public :

L’éclairage public représente une dépense importante pour les communes. Il a donc été décidé que chacune des 15 communes de la CC2V réduirait son temps d’éclairage le soir, la nuit et le matin, mais aussi de raccourcir les dates où l’éclairage sera en place durant l’année. Les heures et dates ont été laissé à la libre appréciation des communes. Le but étant de réduire les heures d’éclairage au maximum tout en continuant d’assurer la sécurité des riverains et des conducteurs.

De même, les éclairages de Noël seront réduits cette année, toujours dans un souci de limiter au maximum pour les communes leur facture énergétique. Ne bénéficiant pas de bouclier tarifaire, les communes n’ont pas toutes la possibilité de faire face à la hausse des divers coûts engendrés.
 

-        Eclairage en intérieur et extérieur :

L’éclairage public n’est pas le seul à subir une limitation, l’éclairage intérieur et des structures extérieurs, comme les terrains de sport, appartenant à la CC2V verront leurs éclairages réduits.

Tout d’abord, concernant les intérieurs, les bureaux de la CC2V ont adopté un système d’éclairage plus raisonné : dans les couloirs, une lampe sur deux est active et diffusant une lumière moins puissante. Depuis plusieurs années, les toilettes possèdent des éclairages LED à détection de mouvement, ce qui limite grandement la consommation des éclairages de ces lieux.

Lors des pratiques sportives en intérieur comme les gymnases, l’éclairage sera réduit à 50 % durant les entraînements. L’éclairage sera effectif à 100 % seulement lors des compétitions afin de ne pas impacter les performances des athlètes et laisser le public vivre la compétition à son maximum.

De même, les éclairages des équipements sportifs extérieurs vont connaître une diminution. Au stade de football, l’éclairage ne sera fait que de 19h30 à 21h30. Un éclairage sur deux fonctionnera alors. Pour le tennis extérieur, les courts seront éclairés de 19h30 à 23h.


-        Eau :

Sur nos équipements ayant des douches, l’eau chaude sera bien évidemment toujours utilisable.

En ce qui concerne l’eau du robinet, des mitigeurs installés permettent de limiter la consommation exponentielle d’eau chaude, particulièrement lors des saisons plus froides.

L’eau étant une ressource précieuse, il est important d’adopter des mesures et habitudes permettant une consommation raisonnée dans une démarche de respect de l’environnement.


-        Télétravail :

Le télétravail est devenu une habitude pour de nombreux travailleurs depuis 2020 et les différents confinements ayant ponctués la crise de la COVID-19 pendant plusieurs mois. Le télétravail a complètement bouleversé les quotidiens et repensé le monde du travail. Beaucoup de bénéfices sont à retirer de ce nouveau mode de travail, notamment au niveau de l’impact environnemental. En effet, un salarié qui passe une journée par semaine en télétravail n’utilise pas son véhicule et réduit grandement son impact en CO2. Cela permet aussi de réaliser une belle économie en terme de carburant pour les salariés, notamment pour ceux qui habitent loin.

A la CC2V, il a été voté cet été que les salariés dans les bureaux bénéficient d’une journée par semaine de télétravail. Nous ajoutons qu’en cas de crise majeure, comme par exemple, la pénurie de carburants, les salariés seront en mesure de télétravailler jusqu’à trois jours par semaine.
 
 
-        Sensibilisation aux éco gestes :

De nombreux petits gestes du quotidien permettent des économies si un maximum de personnes les applique. A la CC2V, un rappel global sur ces réflexes simples et rapides a été effectué afin de les appliquer dans le cadre du travail ou chez soi.

Tout d’abord, plusieurs gestes anodins, que l’on nomme communément « les bonnes pratiques du numérique », permettent une utilisation plus économique et écologique de notre équipement informatique : supprimer ses emails régulièrement, préférer éteindre son ordinateur plutôt que de le laisser en veille, baisser la luminosité de ses écrans, réduire son volume de données stockées ou encore limiter les impressions.

D’autres gestes se combinent à ces pratiques du numérique comme débrancher ses appareils qui peuvent l’être ou éteindre les multiprises. Un réflexe très important à prendre, particulièrement lors d’une absence prolongée de son bureau.

Enfin, un éclairage plus raisonné peut changer beaucoup les choses. Exit les lampes allumées durant la journée, à moins de travailler dans une pièce sombre, sans lumière du jour ou si la météo est trop sombre, en favorisant les entrées de lumière naturelle par les fenêtres ou portes.

Ces pratiques ne s’inscrivent pas uniquement dans notre démarche de plan de sobriété énergétique mais aussi dans notre volonté de poursuivre nos actions en faveur de l’environnement.
 

-        Mobilité :

La question de la mobilité est aussi au centre de l’actualité. Que ce soit durant la crise de la COVID-19, dans la réflexion environnementale ou dernièrement pendant la pénurie de carburants, notre rapport aux modes de transport a fortement évolué. Notre territoire offre de nombreuses possibilités de déplacement plus vertes tout en ayant des projets en cours.

En début d’année, nous avons partagé une enquête auprès du public pour améliorer les conditions des déplacements à vélo sur le territoire dans le cadre de notre Schéma Directeur Cyclable. Nous avons bien en compte vos retours, ainsi que les ajouts faits sur la carte collaborative qui a été mise en ligne. Le schéma est en cours dans le but de proposer prochainement une offre cyclable renforcée et favorisant les déplacements entre communes, comme on peut le voir avec la piste cyclable entre Milly-la-Forêt et Moigny-sur-Ecole en passant par le Cyclop.

Le Transport à la Demande, déjà présent sur notre territoire depuis plusieurs années, a évolué au 1er Août 2022 puisque l’opérateur KEOLIS a été retenu pour reprendre ce service d’Ile-de-France Mobilités. L’offre s’est étoffée en CC2V puisque, dorénavant, quatre nouveaux arrêts sont proposés à Gironville-sur-Essonne, Buno-Bonnevaux, Prunay-sur-Essonne et Boigneville. Pratique, ce transport permet d’accéder aux gares de Maisse et Boutigny-sur-Essonne en toute sérénité pour prendre le RER D.

Depuis 2016, le Rezo Pouce dessert l’entièreté des communes faisant partie du Parc du Gâtinais. Grâce à son application et ses panneaux verts marquant les arrêts, découvrez l’auto-stop serein et sécurisé. Les auto-stoppeurs reçoivent une carte Rezo Pouce et les conducteurs un macaron a apposé sur le pare-brise. Une solution parfaite pour les trajets spontanés, courts et permettant un véritable échange social entre les membres du réseau.

Enfin, le covoiturage, dès que possible, est une solution idéale pour optimiser ses trajets, notamment entre collègues de bureau, entre voisins ou entre inconnus. Des aires sont disponibles sur notre territoire comme à Moigny-sur-Ecole, Soisy-sur-Ecole, Maisse et sur la ZA du Chênet à Milly-la-Forêt.
 

-        Projets futurs :

Deux grands projets sont en cours et en réflexion s’imbriquant à la fois dans notre plan de sobriété énergétique mais aussi dans notre démarche de transition écologique.

Nous avons évoqué dans le chapitre « Mobilité » le Schéma Directeur Cyclable afin de développer l’offre cyclable intercommunal et sécuriser les trajets en vélo sur l’ensemble du territoire.

Il sera prochainement lancé une étude sur la possibilité de poser des panneaux photovoltaïques sur certains équipements publics des communes et de la CC2V. Cela permettrait de générer une consommation électrique écoresponsable provenant d’une énergie renouvelable. Non seulement, cela réduirait considérablement les coûts en matière d’énergie, mais cela aussi permet une préservation accrue des ressources naturelles sursollicitées par la consommation énergétique globale.
 

Offres d'emploi

work

Accueils de loisirs

sentiment_satisfied_alt

Trombinoscope des élus communautaires

account_circle

Comptes rendus

import_contacts

Publications

assignment